deshydrateur solaire



L'alternariose de la tomate

Description:

L'alternariose de la tomate
L'alternariose (early blight en anglais) est une maladie fréquente des tomates causée par Alternaria solana. L'alternariose de la tomate se manifeste par de nombreux symptômes à tous les stades de croissance de la plante. On peut voir apparaître sur les feuilles, en premier celles de la base de la plante, des taches noires circulaires, dans lesquelles sont visibles des cercles concentriques. Ces lésions entraînent à la longue la défoliation de la plante[1]. Les tiges et les fruits sont également atteints. Sur les vieilles feuilles, on voit apparaitre un jaunissement de certaines parties.
Sur les tiges, on voit apparaitre des taches brunes souvent allongées qui présentent aussi une zonation concentrique. Sur les fruits encore verts, on peut appercevoir des chancres noirs concaves avec anneaux concentriques autour du pédoncule (il ne pas confondre avec la pourriture apicale qui est à l’opposé du fruit).

Dégâts:

L'alternariose de la tomate
Les graines infectées par la maladie peuvent entraîner une fonte des semis. Les feuilles atteintes meurent et les tomates nécrosées sont perdues.

Sensibilités:

L'alternariose de la tomate
Tomates.


L'alternariose de la tomate

L'alternariose de la tomate

Lutte préventive:

Coupez et jetez les débris végétaux atteints.
Evitez de mouilles les feuilles des tomates.
Traitez à la bouillie bordelaise ou autre produit cuprique.
Pratiquez la rotation des cultures (3 à 4 ans).
Taillez avec précaution les gourmands (évitez les grandes blessures et utilisez un sécateur désinfecté).

Lutte biologique:

Comme pour l'alternariose (généralités), traitez avec de la bouillie bordelaise et des fertilisations foliaire, comme pour le mildiou de la tomate.
Eliminez les pieds trop atteints.