deshydrateur solaire



L'oïdium du melon

Description:

L'oïdium du melon
L'oïdium du melon est dû à Sphaerotheca fuliginea. De nombreuses petites taches blanches, poudreuses apparaissent sur les deux faces des feuilles, sur pétioles, tiges et plus rarement et de manière très discrète sur fruit. Sur les feuilles, les tâches finissent par se rejoindre et former un revêtement continu.

Dégâts:

L'oïdium du melon
La plante peut se dessécher et mourir, mais les attaques surviennent surtout en fin de saison.

Sensibilités:

L'oïdium du melon
Melons.


L'oïdium du melon

L'oïdium du melon

Lutte préventive:

Le melon fait partie des plantes très sensibles à ce néfaste champignon. Il faut donc prévenir au maximum son apparition: soignez vos arrosages qui doivent être réalisés au pied, près du sol, et en évitant soigneusement d'asperger le feuillage.
Les cucurbitacées ont besoin d'apports importants, mais évitez les fumures trop riches en azote, qui favorisent les maladies cryptogamiques. Apportez du compost plutôt que du fumier.
Espacez suffisamment les plants , nettoyez régulièrement autour des plantations.
Supprimez rapidement les parties ou sujets atteints afin que la maladie ne se propage pas trop vite.

Lutte biologique:

Pulvérisez une solution de soufre en cas d'apparition des symptômes en respectant les conditions d'utilisation, c'est à dire par température ni trop basse, ni trop élevée.
Brûlez les plantes atteintes.